Hublot continue d’investir le monde de la musique comme de l’excellence avec le maestro Lang Lang. Le pianiste signe ici deux garde-temps à répétition.

En novembre dernier, Lang Lang et Hublot se sont retrouvés à Hong Kong pour célébrer leurs deux nouveautés : “Classic Fusion Tourbillon Cathedral Minute Repeater Carbon Lang Lang” et “Classic Fusion 45 mm Ceramic Ultra-Thin Lang Lang”.

Pour Lang Lang, cette collaboration musicale & marketing est idéale.

Selon le communique de presse, Lang Lang “a choisi la marque horlogère suisse parce qu’elle lui ressemble.” Hublot incarne ses valeurs et sa personnalité. Comme la philosophie de Lang Lang, l’art de la Fusion, un thème cher à Hublot, mélange tradition et modernité.

La musique s’allie à l’horlogerie pour créer une complicité hors normes.

Lang Lang a participé à la conception des deux nouvelles montres. Les éléments nécessaires à leur fabrication ont été soigneusement choisis.

photo-lang-lang-hublot-atelier

Le carbone, un élément léger et confortable, était essentiel pour que le pianiste conserve sa dextérité. L’or, quant à lui, représente la longévité et l’excellence, aspirations de Lang Lang. Enfin, le saphir, symbole de sagesse, a été choisi comme support pour graver le nom de Lang Lang en chinois et pour ajouter le dessin de l’artiste jouant du piano.

Lang Lang, une “marque musicale” qui s’associe à Hublot.

THE CLASSIC FUSION TOURBILLON CATHEDRAL MINUTE REPEATER CARBON LANG LANG

La grande nouveauté d’Hublot est le timbre double « cathédrale. » Le son est issu de deux petites masses qui symbolisent les marteaux frappant les cordes du piano, le tout dans le but de créer une mélodie continue. Grace à son support en carbone faible densité, le son du carillon se trouve renforcé. Il retentit chaque heure, quart d’heure, et minute.

THE CLASSIC FUSION 45 mm Ceramic Ultra-Thin LANG LANG

Seulement 88 exemplaires ont été créé. Un nombre loin d’être choisi au hasard, puisqu’il s’agit du nombre de touches sur un piano. Le bracelet démontre une fois de plus l’attention portée au détail. D’après Anabelle Galley, les cinq lignes de musique imprimées sur le bracelet attendent de recevoir les notes composées par Lang Lang.

La musique et l’horlogerie sont réunies grâce à leur talent et leur génie. Ces deux arts façonnent à l’unisson une parfaite musicalité.

par Claire White

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here