Burberry connait des difficultés ces dernières années, faisant suite à de mauvais paris stratégiques.

Le positionnement « Tout digital » de la marque, exprimé par ses flagships connectés, n’est plus différenciant. Toutes les maisons ont aujourd’hui investit ce domaine du digital, et l’image de Burberry s’en trouve délitée.

Burberry abandonne donc peu à peu ce positionnement glissant pour se repositionner sur ce qu’il fait de mieux, en ayant pour ambition de redevenir un symbole fort de l’artisanat et de la scène artistique british. Art of the Trench, le réseau social lancé par la marque en 2015, fait la part belle au trench iconique de la marque. Les internautes y sont invités à poster des photos d’eux vêtus d’un trench Burberry, et à voter pour les plus élégantes.

Mais la force de Burberry se trouve aujourd’hui dans la mise en valeurs de talents 100% british.

Depuis 2011, Bruberry Acoustic, le label créé par la marque, nous propose d’écouter des morceaux acoustiques interprétés et enregistrés en exclusivité pour Burberry. Ces jeunes talents sont aussi ceux qui accompagnent les défilés Burberry Homme.

Parmi eux, le prodige Benjamin Clementine accompagne également la dernière campagne de Burberry. Celle-ci, résolument singulière, met en miroir les travaux du photographe Mario Testino et du peintre Luke Edward Hall.

Le résultat est un dialogue entre la peinture, la photographie et le génie acoustique.
Infiniment poétique…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here