L’objectif de ce dispositif : fédérer une communauté « d’optimiseurs », sur une plateforme digitale participative baptisée #joptimisme.fr.

Pour son lancement, Carrefour diffuse un spot TV réalisé par Publicis K4 mettant en scène des consommateurs via des portraits filmés sous forme de micros-trottoirs. Arrêtons-nous un instant sur la musique choisie pour l’habiller.

Il s’agit du titre « Prayer in C » du groupe Lilly Wood & The Prick remixé par Robin Schulz. Oui, il s’agit bien de ce titre entendu et réentendu tout au long de l’été 2014, déjà daté avant même d’avoir été exploité par la marque. Passons l’anachronisme, cette version folk et plutôt monotone véhicule-t-elle réellement les valeurs de la marque et son message optimiste ? Rien n’est moins sûr ! Peu de positivisme en effet dans ce titre nostalgique et lancinant, à contre-courant de la volonté affichée de la marque. Le parti pris initial de miser sur la douceur pour une marque de Grande Distribution aurait pourtant pu faire mouche. Vu le résultat, on est en droit de se demander si celui-ci pouvait être crédible pour un mastodonte tel que Carrefour et surtout compatible avec le nouvel état d’esprit que la marque souhaitait lancer.

Un coup d’épée dans l’eau supplémentaire pour Carrefour qui, année après année repart à zéro et continue de se fourvoyer musicalement, brouillant toujours plus les pistes de sa communication sonore. Il y a fort à parier que ce titre-là ne fera pas plus long feu que « Love Generation » ou « We are family ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here