Le son et la musique y trouvent pleinement leur place avec un parcours sonore confortable mais aussi surprenant à qui veut bien tendre un peu l’oreille. Le patron d’Unibail-Rodamco, Guillaume Poitrinal, insiste sur la dimension polysensorielle du lieu. Ce mot, que l’on entend depuis si longtemps et qui souvent n’augure rien de vraiment intéressant, pourrait cette fois s’avérer assez juste notamment grâce au son.

Une forêt tropicale sonorisée en quadriphonie où sons et musique se mêlent subtilement, une chute d’eau mise en son et en lumière en approche du parking, des espaces toilettes à capteurs de présence qui déclenchent des sons inattendus et très directionnels, il ne fait aucun doute que le son ici participe à la dimension sensorielle du centre et au divertissement global vécu en s’y promenant. Confluence qui vante les mérites d’une expérience de croisière, en empruntant les codes graphiques et design des grands paquebots (du bois, du verre et de l’acier) a joué le jeu côté son et musique.

A ce stade, autre surprise, il semble que trois prestataires habituellement concurrents soient à l’origine de ce dispositif sonore. Sixième Son a semble t-il défini la stratégie sonore et créé les contenus des espaces dits “spécifiques”, l’agence Laps aurait conçu une partie des contenus et des dispositifs dits “techniques”. MoodMedia serait en charge de la sonorisation de l’espace générique du mail – La coordination étant confiée à Sixième Son.

Unibail, qui semblait avoir unifié ces dernières années la sonorisation de tous ses centres, change de stratégie pour personnaliser davantage son approche musicale. Pour Confluence, c’est une belle réussite qui pourrait faire des envieux et présumer de l’avenir de la sonorisation dans ce domaine. Reste une inconnue qui a pourtant son importance – Unibail Rodamco n’ayant pas souhaité répondre à nos questions – c’est le coût de ce dispositif très ambitieux. On ressort de là avec la sensation que l’identité du lieu est très forte, à la fois visuelle grâce à une architecture splendide et au traitement de la lumière, à la fois sonore grâce à l’originalité d’un parcours sonore unique, mais aussi urbaine tant le lieu s’inscrit dans un espace singulier marqué par la présence des fleuves et des rails qui traversent le centre.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here