Avec « The Sound of Silence », le Centre Primo Levi et Grey Paris sensibilisent le grand public sur la nécessité de venir en aide aux victimes de torture réfugiées en France.

Un trousseau de clé qui clinque, un sac plastique froissé, le bruit de l’eau qui coule. Si ces sons du quotidien ne vous évoquent rien, ils représentent un véritable cauchemar pour les quelques 125 000 personnes victimes de torture en France, qui les associent aux horreurs qu’ils ont subies.

Pour sensibiliser le gouvernement et le grand public à ce phénomène, le centre Primo Levi et l’agence Grey Paris ont lancé une pétition à la forme très intelligemment pensée. Ainsi, en allant sur le site en question, l’utilisateur a la possibilité en maintenant son clic sur un vinyle (représentant la violence) de stopper les bruits anxiogènes pour donner un peu de son silence.

Le lancement de l’opération est également accompagné d’un film mettant en scène plusieurs personnalités confrontées à une expérience immersive touchante et très bien réalisée.

Si la musique et le son sont plus que jamais vecteurs d’émotions, le bruit du silence est parfois une belle manière d’apaiser nos maux.

Pour signer la pétition, c’est par ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here