Le site www.mybandnews.com relate que la candidate a décidé de ne négliger aucun aspect de sa communication en maîtrisant notamment le pendant musical de celle-ci. Ainsi, Hillary Clinton a fait appel à une agence spécialisée en la matière : Marmoset Music. Basée à Portland, elle est notamment à l’origine des campagnes Coca-Cola et propose “de la musique originale pour des initiatives axées sur la narration”.

Marmoset Music a notamment crée l’habillage musical de ce spot dans lequel la candidate lance officiellement sa campagne. Pour l’occasion, l’agence a fait appel au compositeur Buddy Ross.

Avec cinq nouveaux clips créés ces deux derniers mois, l’agence de supervision musicale a obtenu les licences de plus de 50 titres pour toute la durée de la campagne. Parmi les autres licences négociées ou les titres composés par l’équipe de Marmoset Music, se trouvent le titre des Little Indians “Bravo” ou encore le titre “Orange & Red” du groupe Sunbeam dont le co-fondateur de Marmoset Music est membre.

Par ailleurs, Hillary Clinton a dévoilé une playlist officielle outrageusement teintée de féminisme, Girl Power et autres gimicks martiaux en tous genres. Ce qui pourrait être un message fort devient donc une tentative risible de communication, une mauvaise publicité dont les ficelles sont bien trop apparentes pour fonctionner. Ne manque plus que quelques titres “latinos” et hip-pop pour parfaire cette playlist pleine de bons sentiments qui ne manquera pas de séduire toutes les franges de l’électorat nord-américain.

On vous le répète, la musique est certes un outil de communication puissant mais seulement lorsqu’il est utilisé intelligemment et à bon escient. A bon entendeur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here