People ride their bicycles in a new tunnel reserved for pedestrians, bicycles and buses during its inauguration ceremony in Lyon on December 5, 2013. The almost two-kilometre-long tunnel, which will be the largest structure in Europe dedicated to sustainable transport, was unveiled on the eve of the city's traditional Festival of Lights. AFP PHOTO / PHILIPPE MERLE

Dans le cadre du concours « Orange jeunes designers #5 », Orange et Konbini reviennent sur la place qu’occupe le design sonore dans notre vie quotidienne.

Dans un monde de plus en plus saturé d’informations visuelles, le rôle qu’on associe au son est toujours plus important. De l’audio logo de la SNCF au « hook » légendaire de DIM, le son est peut être l’un des medium qui sollicite le plus la mémoire et qui est le plus vecteur d’émotions. Ce constat, cela fait bien longtemps que les marques l’ont fait. C’est la raison pour laquelle la musique et le son prennent dans le paysage des marques une place de plus en plus importante.

Si la notion de « design » est apposée au son et à la musique, c’est bel et bien parce que les marques associent le fonctionnel à l’émotionnel. En effet, il ne s’agit pas seulement pour une marque d’être impactant et reconnu. Il s’agit également d’être reconnu positivement. Ce n’est pas pour rien que David Gilmour tombe amoureux du mythique jingle SNCF ; et c’est d’ailleurs la preuve que la place du design musical est toujours plus importante.

De la signalétique d’une gare aux attentes téléphoniques d’un opérateur, l’écart d’influence entre le visuel et le son se réduit petit à petit. Au même titre que la virgule de Nike ou la pomme d’apple, certaines réalisations sont même restées profondément ancrées dans l’inconscient collectif.

Pour en savoir plus, c’est par ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here