Drôle d’édition que celle de l’année 2015. Depuis de nombreuses années, le Grand Prix Stratégies du Design récompense les meilleures réalisations dans toutes les catégories : packaging, architecture commerciale, identité visuelle…et sonore bien sûr ! Prix sérieux et respecté par les professionnels de la communication, il a été quelque peu déserté cette année.

Plusieurs explications à cela. La première, c’est que la date de remise des dossiers de candidature a été avancée de 6 mois par rapport aux années précédentes ne laissant que quelques semaines pour pouvoir présenter de nouvelles réalisations aux membres du jury. Un pré-requis qui a d’emblée fermé les portes des sélections à bon nombre d’agences n’ayant pas suffisamment de projets en cours pour pouvoir en présenter de nouveaux qui soient significatifs et potentiellement “primables”.
La deuxième, c’est que la soirée de remise des prix avait lieu le même soir qu’une rencontre footballistique de haut niveau drainant les amateurs vers les écrans TV plutôt que vers l’Electric. Du coup, le rythme de la soirée s’en est ressenti avec un palmarès accéléré qui a tout de même pris le temps de décerner un prix dans la catégorie “Design Sonore”.

Identité Sonore de Marque

Dans cette catégorie, un seul compétiteur avait été nominé cette année, Sixième Son, qui voyait deux de ses réalisations mises en avant : l’identité sonore SFR et le programme d’Agence Identité Sonore Peugeot. C’est cette dernière qui a remporté le prix de la catégorie “Design Sonore”.

C’est notamment l’audace créative, le déploiement mondial et l’efficacité prouvée – par l’étude de Taylor Nelson Sofres – qui ont séduit les membres du jury. Peugeot étaient représenté par Claire Bady et Sixième Son par Michaël Boumendil, Laurent Cochini et Julien Goris. Si Peugeot a insisté sur le succès du projet, “qui récompense une vraie prise de risques”, et sur ses résultats, Sixième Son a insisté sur la force du travail d’équipe avec le client et au sein de l’agence. Classique.

Si cette remise du Grand Prix signe une fois de plus la domination de Sixième Son dans le domaine de l’identité sonore et du design musical, on ne peut que regretter que ses confrères et néanmoins concurrents ne trouvent pas le chemin de succès plus marquants. Rendez-vous donc l’année prochaine avec, on l’espère, plus de diversité et plein de jolis projets sonores.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here