Les salariés de la maison de production du groupe Publicis ont voté une journée de grève pour protester contre des conditions de travail qu’ils jugent défavorables. Une situation pas forcément spécifique à Publicis.

Le 1er décembre dernier fut un jour de mouvement syndical pour les salariés et intervenants de WAM-Prodigious.

L’entreprise de production de contenus cross medias produit les images mais aussi le son ainsi que la musique pour tout le groupe Publicis, y compris Saatchi & Saatchi, Leo Burnett et leurs différentes filiales.

“Dysfonctionnements qui rendent notre quotidien professionnel de plus en plus difficile” *

Selon le communiqué de presse émis par les représentants du personnel de WAM-Prodigious, publié sur le site l’Info-Com’s CGT, les conditions de travail, le recours à des contrats de type auto-entrepreneur ainsi que l’absence d’investissements conséquents justifient cette alerte sociale.

2016_12_01_infocomcgt_publiciswam_greve

Plus de 3 millions reversés à Publicis en management fees et dividendes *

La crise de Prodigious est une illustration des grandes difficultés et de la précarité croissante dans les maisons de production intégrées. Cela touche notamment le domaine de la musique publicitaire et pas simplement pour le groupe Publicis.

testi-wam

Le secteur souffre depuis quelques années déjà. Le turn-over des personnels est devenu significatif.

La réduction des budgets comme des investissements que l’on constate depuis 3 ou 4 ans, dans tous les grands groupes de communication, n’annoncent en réalité rien de bon.

Cette situation menace la qualité de la production et tend selon les professionnels à une dangereuse paupérisation du métier…

* communiqué de presse de la CGT

Image : Pexels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here