Et voilà, encore une année qui s’est écoulée à la vitesse grand V. L’heure pour nous de faire un bilan sans doute en demi-teinte pour le monde du design musical.

Côté positif, l’intérêt pour le design musical continue de progresser. Les articles se sont multipliés dans la presse généraliste et dans celle plus orientée communication. Des écoles et des universités ont multiplié les cours et les conférences sur le sujet.
Du côté des réalisations remarquables, c’est le monde du sport qui a tout d’abord donné le ton. Une marque mythique, iconique, s’est, cette année, engagée dans un travail approfondi de design musical : Roland Garros. Primée au Grand Prix Stratégies du Design dans la catégorie « Design Musical », cette création de l’agence Sixième Son a donné au tournoi une dimension supplémentaire. Saluée par les commentateurs et les joueurs, elle a ouvert la voie à de nouveaux concepts de sonorisation des évènements sportifs.

Dans un tout autre registre, la maison DIOR a fait chanter l’actrice Marion Cotillard dans un clip intitulé « Enter The Games ». La star prête sa voix à la bande sonore intitulée « Snapshot in LA », en duo avec le groupe Metronomy. La marque pousse ainsi un cran plus loin le partenariat marque – artiste en faisant de son égérie son porte-parole. Outre les qualités visuelles de ce nouveau film de marque, on peut souligner l’originalité de ce parti pris qui fait sortir la marque des grands poncifs musicaux de son secteur avec beaucoup de modernité et d’intelligence. Cela faisait longtemps qu’une marque de luxe n’avait pas pris de risque de cette façon.

Autre fait marquant de l’année, la nouvelle identité sonore SFR. Après 5 ans à la sauce Revolver, SFR fait peau neuve avec une nouvelle identité sonore à la fois très simple et très efficace. D’ailleurs, l’avez vous remarqué, le traitement sonore de la signature fait qu’elle émerge en toutes circonstances : vous êtes dans la voiture, dans le brouhaha d’un magasin, votre téléphone sonne dans la rue, hop, on l’entend quand même. SFR gagne à la fois en performance mais aussi en personnalité, en élégance et surtout en différenciation. En face, l’identité sonore Orange fait pâle figure.

Enfin, une jolie petite réalisation. On était un peu passés à travers mais à bien y regarder, ça nous a plu. Il s’agit de l’agence immobilière Guy Hoquet qui a choisi pour hymne le titre « Be Ok » d’Ingrid Michalsone. Le nom de la marque est ainsi chanté façon « jingle ». La reprise de ce tube aux sonorités plutôt fraîches confère à Guy Hoquet un visage plus jeune sans pour autant lui donner du sens et de la consistance. On notera tout de même l’humour dont ont fait preuve les décisionnaires ainsi que la facilité de mémorisation de cette nouvelle signature.

Côté négatif, pas grand chose, si ce n’est que nous aurions aimé plus de réalisations. A défaut de quantité, on aura eu de la qualité et une exposition médiatique très forte. DesignMusical.Com vous souhaite de bonnes vacances et vous donne rendez-vous en 2015 pour de nouvelles actualités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here