L’identité sonore n’est-elle réservée qu’aux grandes marques ? La question qui semble saugrenue est néanmoins posée par des acteurs de taille moyenne ou des PME qui s’interrogent.

C’est la question des budgets qui soulève le plus de doutes : une petite marque a-t-elle les moyens de s’engager sur la voie d’un design musical performant ? Pourtant les besoins sont là. Si l’on trace notre habituel parallèle entre identité sonore et identité visuelle, personne ne peut contester que les plus petites marques aient elles aussi des besoins clairement identifiés pour porter leur identité.

C’est notamment le cas en matière de son, bien sûr en téléphonie, mais de plus en plus pour les vidéos, les événements… Or, on en parle moins, au point que certaines « petites marques » en auraient fait un complexe.

Réussir et grandir avec sa marque – rencontres Talents / Marques PME

Ce constat, c’est l’agence Audiotactic qui le fait. Cette agence d’identité sonore spécialisée dans les plus petites marques et les PME organisait récemment les premières « Rencontres TALENTS MARQUES PME » en collaboration avec 5 autres experts de la communication en région.

rencontres-talents-marques-pme-evenement-par-audiotactic

Audiotactic nous l’avait dit il y a quelque temps : les plus petites marques ont un intérêt croissant à investir dans un système d’identité sonore. « Elle n’ont en réalité pas le choix, sauf à laisser leur communication à un niveau qui dessert la perception du professionnalisme et de la qualité de service de ces marques. » selon Anthony Lefort, fondateur d’Audiotactic.

Les dernières réalisations de l’agence sont aussi à l’image de la diversité des secteurs d’activité des PME qui en viennent à travailler leur son : le Laboratoire Bébé Nutrition, à Laval, le spécialiste de la location de matériel de manutention Actis, l’ETI Cheminées Poujoulat, l’école de commerce d’Angers…

Vers une identité sonore accessible aux PME-PMI

Et c’est vrai qu’à y regarder de plus près, ces dernières années, les chantiers d’identité sonore des marques plus modestes se sont retrouvés régulièrement dans l’actualité.

Chez Sixième Son, l’agence leader du marché, on ne cache pas que c’est un domaine prometteur. « Les plus petites marques ont besoin de soigner leur identité et d’affirmer leur différence, comme toutes les autres marques. Or, comme elles ont moins de moyens, elles doivent être plus agiles, plus rigoureuses et plus centrées autour de leur identité » déclare Laurent Cochini, Directeur Général de Sixième Son.

L’agence revendique une douzaine de nouveaux clients PME sur les 24 derniers mois, soit environ 20% de l’activité new business de Sixième Son.

Une identité sonore modeste, oui, mais pour quoi faire ?

D’après Bertrand Decron, l’autre dirigeant d’Audiotactic, « les PME sont preneuses de conseils, et si elles ont moins de moyens que les grandes marques, elles tirent parfois un bénéfice supérieur d’une identité sonore en maitrisant beaucoup mieux son application ».

Pour faire bonne impression, pour renforcer les valeurs de proximité et de qualité, une identité sonore peut faire merveille pour une PME.

Un budget de 15 à 25 000 euros pour une première identité sonore

Reste à trancher la question des budgets ou plus précisément celle de l’enveloppe minimale pour se lancer. « Il suffit de 12 000 à 15 000 euros pour bâtir les premiers éléments exploitables », selon Audiotactic.

Chez Sixième Son, on parle plutôt de 25 000 euros comme porte d’entrée. Dans tous les cas, on est effectivement assez loin des enveloppes que communiquent généralement les grandes marques pour ce type de chantier. « Il n’y a pas de perte de temps chez les PME, pas besoin de 3 réunions pour prendre une décision. L’efficacité se retrouve dans les budgets, c’est pour cela que c’est moins onéreux pour une PME».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here