Le groupe a bizarrement décidé de ne pas faire appel à une agence d’identité sonore mais de convier son agence de pub, son agence de design et une autre agence.

Le premier tour de table aurait été décevant. Ensuite, ce serait l’agence de design qui aurait emporté le morceau avec un sous-traitant venu de la musique. Or, depuis bientôt 6 mois que tout est prêt, on ne voit rien venir. D’après un collaborateur du groupe ayant requis l’anonymat, les doutes sur la pertinence de la création se sont rapidement installés. On parle de personnalité molle et trop consensuelle.

Côté Publicis, nous n’avons pas obtenu de commentaire – si ce n’est que la création n’avait pas soulevé l’enthousiasme. Nous allons tenté d’en savoir plus directement auprès du groupe et on vous en reparle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here