Identité sonore Aéroports de Paris

 

Ce qui est remarquable ?

Accompagnant le vaste chantier identitaire réalisé en 2005 (identité visuelle, nouveau site web, création d’un magazine …), cette identité sonore illustre avec une certaine légèreté la signature: “le monde entier est notre invité”. Appliquée sur l’ensemble des plates-formes Paris-Charles de Gaulle et Paris Orly, elle remplace alors les sonals très carillonneurs par un appel connoté à la fois sous un angle romantique et magique. Composée d’une voix aérienne et d’une mélodie très simple, cette création rythme le passage des 75 millions de passagers par an.

 

Ce qui est à retenir ?

Cinématographique, cette identité sonore semble illustrer l’entre ciel et terre dans lequel se situe la communication d’Aéroports de Paris. Assez onirique et raffinée, plus haut de gamme que les sonals précédents, elle se différencie des autres signatures aéroportuaires, généralement très fonctionnelles et peu riches en émotion, avec une personnalité assez forte et très distinctive. Cinématographique, elle l’est aussi depuis sa création par le recours important aux bandes sons de film. Luc Besson aurait dit aux responsables d’Aéroports de Paris que cette signature avait le pouvoir de situer l’action en une seconde, à Paris, dans un aéroport.

 

Les points faibles du système ?

Une description haut de gamme et onirique du voyage et du lieu qui n’est pas toujours en adéquation avec la réalité qui parfois nous ramène très rapidement sur Terre. Autre faiblesse, l’acoustique. Dans certains espaces, heureusement pas trop nombreux, cette signature passe mal. Aéroports de Paris affirme qu’une mise à niveau des matériels de diffusion est en cours et que ce problème sera vite réglé. Dernières limites à ce système, pas ou très peu d’exploitation de cette signature en publicité, alors qu’Aéroports de Paris a produit depuis 2005 plusieurs séries de spots. La raison de cette absence reste un mystère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here